top of page
  • Photo du rédacteurFrédérique SERIN

"Ô rage ! ô désespoir ! ô vieillesse ennemie !"

Dernière mise à jour : 2 sept. 2023

Nous aspirons tous à vivre le plus longtemps possible, trouvons des avantages à prendre de l'âge, mais n'acceptons pas de vieillir... Quel paradoxe !

Effectivement, l'homme a une relation de fascination-répulsion en ce qui concerne la vieillesse et n'accepte pas le temps qui passe, le rappelant à son humanité et sa simple mortalité.


Le poème le plus célèbre de Ronsard, Mignonne allons voir si la rose..., est une invitation à profiter de la vie avant que celle-ci ne se flétrisse...


De même, vieillir s'accompagne souvent d'une grande solitude, à l'image de cette campagne de sensibilisation Britannique, comparant les conséquences néfastes de la solitude à celle du tabac.

Je préfère la manière dont le sujet est abordé dans ce ravissant et touchant cartoon, simplement intitulé "The box", la boîte...



Vieillir est pourtant une fatalité, nul ne peut y échapper ... ou pas... comme certains auteurs se sont amusés à le penser !

Dans L'étrange histoire de Benjamin Button, tout se passe à l'envers de la chronologie normale ! Une femme accouche d'un vieillard, presque mourant, qui va, au fil des années et de ses expériences, rajeunir, jusqu'à s'éteindre nourrisson...

Un postulat étrange, déroutant, mais néanmoins très intéressant.

L'adaptation filmique garde l'idée de base mais diverge ensuite beaucoup, mais le résultat est un film très romantique, à voir !



Grégoire Delacourt s'y est amusé aussi, avec La femme qui ne vieillissait pas.

Au travers de clichés réalisés tous les ans par un ami photographe, une femme va comprendre que le temps n'a pas de prise sur elle. Ce qui arrive à Betty est le rêve de toutes les femmes. Et pourtant.... Bénédiction ou malédiction ?

Un récit qui fait sourire, rire puis réfléchir...



De manière cocasse, Jonas Jonasson, nous raconte l'aventure rocambolesque de Allan Karlson, Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire.

Tout commence lorsqu'il s'échappe de la maison de retraite !

Il va s'ensuivre toute une série de péripéties et de situations toutes les plus inattendues et farfelues !

Un cocktail anti-morosité, même pour un centenaire un peu aigri !




Certains "vieux", ne supportant plus leur âge ou leur situation, ont décidé d'en faire baver les autres ! Le résultat est tout bonnement hilarant et très attendrissant au final !

Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre, certains diraient seul, aigri, méchant, s'ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence.

Evidemment, a vie lui réserve encore bien des surprises...

Un livre drôle et frais, qui fait du bien !



Une figure de la "vieille" dame désagréable, hautaine, râleuse, que l'on ne peut s'empêcher de détester, reste "Tatie Danielle", un film incroyable, sorti en 1990, qui nous fait passer du rire aux larmes !

Les humoristes s'amusent également beaucoup des travers des personnes âgées, les caricaturant à l'extrême, par exemple "Les Vamps", deux mégères des années 1950, médisantes et mauvaises, qui n'ont d'autre passe-temps que de "dire du mal"...


N'allez donc pas imaginer que les personnes âgés sont innocentes et adorables ! Certaines peuvent même se révéler dangereuses...

Comme "Ma Baker", plus qu'une chanson, Arizona Donnie Clark, plus connue sous le surnom de Ma Barker, criminelle américaine qui dirigea un gang composé de ses fils et spécialisé dans le rapt, les braquages de banque et la grande criminalité dans le Midwest des années 1920.


...ou encore Mamie Luger, au verbe et à la gâchette facile. ..

Six heures du matin : Berthe, cent deux ans, canarde l'escouade de flics qui a pris d'assaut sa chaumière auvergnate.

Huit heures : l'inspecteur Ventura entame la garde à vue la plus ahurissante de sa carrière. La grand-mère au Luger vide son sac, et le récit de sa vie va le laisser sans voix !


Un récit prenant au style percutant, teinté d'humour noir et de bons sentiments ! On en redemande !



Et puis c'est vrai, il y a la vieillesse qui rime avec sagesse, gentillesse, tendresse aussi...


Ferdinand vit seul dans sa ferme. Et ça ne le rend pas franchement joyeux. Un jour, il passe chez Marceline, sa voisine, et découvre que son toit est sur le point de s'effondrer. Très naturellement, ses petits-fils, les Lulus, lui suggèrent de l'inviter à la ferme. L'idée le fait sourire. Mais ce n'est pas si simple, certaines choses se font, d'autres pas... Il finit tout de même par aller la chercher. De fil en aiguille, la ferme va se remplir, s'agiter, recommencer à fonctionner. Un ami d'enfance devenu veuf, deux très vieilles dames affolées, des étudiants un peu paumés, un amour naissant, des animaux. Et puis, Paulette...

Un très joli petit livre qui va vous redonner le sourire !



Et oui, l'amour n'a pas d'âge, ainsi que nous le prouve ce joli clip illustrant "Waiting for Love", une belle chanson d'Avicii.


Je terminerai ce post avec cette citation inspirante et très juste...




25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page